Tours et seismes

Publié le par Jean-Phi

Les bureaux d'Advantest (la compagnie où je travaille) se trouvent à Otemachi, au centre de Tokyo près de la Gare Centrale. Etrangement, ce quartier est tout neuf, ou plutôt, remis à neuf. Jusqu'à présent, le quartier d'affaires de Tokyo était Shinjuku, sans égal dans toute la mégalopole. Depuis, donc, 4 ou 5 ans, il y a, semble-t-il, un éclatement de cette centralisation : Otemachi, donc, mais aussi Shimbashi, Akihabara, voir Yokohama.

Aucune station de la Yamanote line (le RER circulaire de Tokyo) ne semble épargnée. Partout, de belles tours de verre se dressent comme pour narguer les pessimistes qui attendent le "big one" (le tremblement de terre qui devrait raser Tokyo).

A ce propos, cela doit coûter une fortune de construire ainsi suivant les règles anti-sismique. En effet, pour palier aux vibrations d'un tremblement de terre "normal" (c'est à dire, au moins, jusqu'à force 7 sur Richter), ces tours sont montées sur un sous-bassement hydraulique et, à leur sommet, des poids de plusieurs tonnes contrôlés par ordinateurs, peuvent se déplacer pour amortir les chocs.


Pour superviser ces systèmes, le Japon finit de mettre au point un moyen de détection en prévention des tremblements de terre. En effet, ces derniers sont précédés d'un premier signal sismique qui est à présent, détectable, ce qui permet de prendre les premières mesures d'urgences (comme arrêter les trains, les centrales nucléaires ou encore déplacer les poids sur les tours).

Evidement, plus l'épicentre est proche, plus le temps entre le signal et le séisme est court...

Pour illustrer mes propos, j'ai pris une photo d'une tour en construction. La photo n'est pas très bonne mais on peut voir qu'une dizaine d'étages a déjà été construite. J'essaierai de prendre régulièrement des nouvelles de cette tour qui grandit tous les jours...

En bonus, encore une photo des montagnes. En hiver, l'air de Tokyo peut être très limpide malgré la pollution. Les montagnes apparaissent alors toutes proches. Aujourd'hui, c'est un vrai jour provençal : froid et sec.

Publié dans Tokyo

Commenter cet article