La liberte...

Publié le par Jean-Phi

Je lisais recement dans un blog cette phrase magique :
"La liberté commence là où s'arrête celle des autres..."

C'est interessant comme une phrase, aussi simple et claire qu'elle paraisse, puisse etre acceptee et revendiquee mondialement tout en etant comprise de facon tres differente.

Deja, entre l'Allemagne et la France, c'est flagrant mais avec le Japon, c'est le jour et la nuit... Je vais essayer, donc, de decrire ces 3 attitudes face a cette "liberte".


Je commencerais par l'Allemagne, qui d'apres moi, serait un juste milieu. En general, "La liberté commence là où s'arrête celle des autres" va de paire avec "ne fait pas a autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse" et "la lois c'est la lois" (ca ne fait pas une paire, ca...). La lois est bien presente et on ne se gene pas pour vous montrer vos torts meme si ca ne gene personne (pietons ou velos passant au feu rouge claxonnes par les voitures arretees). On pourrait representer ainsi les allemands et leur liberte comme des points servant de centre a des cercles se touchant a la tangente. Bien ranges tel des atomes et protegeant leur cerlce contre d'eventuelle intrusion.

Au Japon, c'est un peu pareil, en plus stricte. Ici, les cercles de liberte sont plus petits et ne se touchent pas. La liberte, ici, s'arrete, en general, bien avant celles des autres, avec, au milieu, la lois ou la societe. Ceci mene a une fluiditee incroyable vu le nombre de personnes mais aussi a un retranchement dans son cercle sans aucun regard sur le voisin. Je m'explique. Pour la fluidite, on peut observer les couloirs dans les stations de train ou de metro: tout le monde marche de facon reguliere et tous a la meme vitesse. Fluide et sans a-coup. Puis, ils s'entassent dans la rame et ecrasent sans aucun remord leur voisin. Ca, c'est le retranchement. Comme, il n'est pas rare de voir un japonais jeter une poubelle ou un detritus derriere un grillage ou un parapet (chez le voisin ou dans un terrain vague) pour nettoyer son cercle, ou bien se mettre a courir sur son tapis-roulant-de-jogging-d'interieur, a 4h de mat sans s'imaginer que les voisins dorment en dessous...

Enfin, en France, on a realise que si la liberte est un cercle autour de chaque individu, ca veut dire qu'il y a plein de trous entre chaque cercle, et c'est devenu un sport national d'essayer de recuperer ces espaces vides en agrandissant sa liberte. Ainsi, s'il n'y a pas de lois ou si ca gene personne, alors, ce serait bete de le laisser. Cela donne une certaine satisfaction comme de se dire qu'on a de la chance ou qu'on a gagne du temps ou de l'argent, mais ca donne, en meme temps, beaucoup de frustation lorsque l'on voit d'autres personnes faire ce que l'on aurait jamais ose faire, ou s'en sortir mieux. Ainsi, ca fait longtemps qu'on ne s'etonne plus des pietons qui traversent partout et n'importent quand, de ces voitures garees en double voir triple file, des chiens laisses en liberte sur le terrain du voisin, de l'utilisation a des fins privees du materiel professionel, voir des presidents qui partent en vacances aux frais de la Republique...

Ceci etant, ceux sont heureusement des generalites, mais il est difficil de dire quel systeme est parfait. Le plus dur etant toujours de passer de l'un a l'autre...

Publié dans Tokyo

Commenter cet article