Week end II

Publié le par Jean-Phi

Le dimanche, nous avons remis ca: au depart, nous devions retrouver Fummy (le petit frere de Kanae qui etait venue a Aix et qui me remplace a Munich) pour aller a la mer ensemble. Le temps et notre manque de motivation a se lever tot, nous a pousse a changer nos plans pour une seconde ballade dans Tokyo.

Cette fois, ce fut le quartier de Iidabashi. Ce quartier est repute pour etre le "quartier francais". En effet, en plus de l'institut francais et l'ecole francaise, c'est ici qu'on trouve la plus forte concentration de restos francais (tres apprecies de japonais). C'est aussi ici que j'ai ammene Cordula pour son anniversaire, le mois dernier, pour y manger de tres bonne crepe.

Fummy, quand a lui, avait etudie dans l'universite qui s'y trouve et connaissait donc bien le coin bien qu'il nous ait avoue qu'en temps qu'etudiant, il n'avait pas pu se permettre de t
rop trainer par ici, son etat financier ne lui permettant pas.

Il faut dire que le quartier, installe sur une colline autour d'un temple shintoiste, est tres bien preserve et garde ses minuscules ruelles ou 2 personnes se croisent difficilement. La, etonnement, se trouvent plein de petits restos dans de splendides maisons japonaises avec jardins japonais. Il faut vraiment connaitre car, a la porte, rien n'attire le regarde. Meme pas une carte ou un menu.

Nous en avons essaye un ou la specialite etait des udons. Ceux sont, normalement, de longues pates blanches
qu'il faut aspirer avec un maximum de bruit. Mais dimanche, c'etait des udons speciales: elles etaient beaucoup plus larges et epaisses. Elles etaient dans une grande soupe composee de legumes, poulets et crevettes. Trrres tres bon. Cordula qui adore le pate a moitie cru et les pates a tarte avant leur passage au four, etait aux anges!

Le menu commande fut difficilement fini, mais c'etait tellement bon, qu'on ne voulait pas en laisser. Un cafe etait alors plusque necessaire. Nous avons trouve un vieux cafe tres etrange mais sympathique (au milieu d'une table, dans la salle, il y avait une vieille machine a coudre ?!?). Autant au resto qu'au cafe, l'ambiance etait tres agreable. Fummy est un japonais tres decontracte et qui a un sens de l'humour et de l'ironie tres developpes pour ce pays. C'est tres surprenant.

Puis, ce fut le retour a la maison. Un peu sur les rotules...

D'autres photos dans l'album de l'ete 06.

Publié dans Tokyo

Commenter cet article