Week end III

Publié le par Jean-Phi

Bon voila. Derniere etape de notre week-end. Non, le lundi n'a pas ete ferie.
Je voulais simplement vous presenter 2 photos du week-end qui n'avait pas grand chose a voir avec les ballades faites.


La premiere est la photo d'un magasin que je vois tous les jours. Son nom me plait enormement et m'envoit d'un saut rapide a Paris 11eme chez ma "Tante Marie". En fin de compte, si on s'approche, on decouvre une petite patisserie qui vend des madeleines a l'unite (5Euros la madeleine... qu'on ne me parle pas de la vie chere en France!).







La seconde photo a ete prise dimanche soir dans le metro. Je trouve ca fascinant: le Papa et le fils jouant chacun sur son Gameboy de Nintendo (facile a reconnaitre avec ces 2 ecrans). Nous sommes restes bien 20 mn a les regarder. Ils avaient l'air tres bien ensemble. Surtout le fils qui se blotissait entre les jambes de son pere. Tres chouette.


J'aurais aussi aime vous presenter la soiree de Samedi mais ma camera a rendu l'ame (sans meme faire de sejour au fond de l'ocean). C'etait un "isakaya", restaurant populaire japonais, tres achalandes (vous remarquerez l'utilisation d'un vocabulaire chatie), qui avait la particularite de service cette machoire de thon (et non gencive de porc) que nous venons de decouvrir.
C'est enorme ce truc la, et pas du tout gras comme peuvent l'etre d'autres parties (comme le Toro Maguro qui serait le "fois gras" pour les japonais mais qui le mangent sans pain...).
Nous n'aurions jamais decouvert ce lieu pourtant tres proche de notre appart si Kaori et Daisuke ne nous l'avez montre. D'ailleurs, avec nos voisins, l'atmosphere est tres decontractee et on s'entend bien. Parfois trop bien et je me laisse aller a trop d'ironie mais Cordula est la pour me surveiller...

Publié dans Tokyo

Commenter cet article

Cordula 01/09/2006 02:37

Il faut dire que Kaori est toujours très impressionné par nous, qui montrons bien nos ressentiments. Elle a bien compris que Jean-Philippe apprecie beaucoup cette machoire de thon et elle était un peu genée qu'elle savait pas trop si on pouvait en faire aussi à la maison. Elle s'est donc rendu au marché de poisson de Urayasu le lendemain vers 8 heures et elle en a acheté. Cuisinière passionnée, le repas du soir était de la machoire. Mais elle l'avait laissé trop longtemps au four et c'était plus que de la mousse. Son commentaire: c'est quand même mieux de manger ca au restaurant!