Nuit blanche I

Publié le par Jean-Phi

Apres une semaine très chargée, ce week-end commençait de façon très relax. Samedi matin, donc, nous avons eu droit à notre brunch hebdomadaire puis une après midi tranquille avec sieste et toute petite ballade autour du pâté de maisons (juste pour dire que nous sommes sortis).

Le seul plan était de rencontrer, de nouveau, Ai, Ayumi et Lukas (les mêmes qu'à Nippori) pour une soirée japonaise. Cela comprenait un resto japonais, évidement, mais devait se poursuivre au Karaoke que nous voulions faire découvrir à Lukas (c'était une surprise).



Donc, à 18h30, nous nous retrouvons à Iidabashi, quartier que nous commençons à connaître, très sympathique. Le restaurant que Ai a trouvé, est vraiment japonais.
"Vraiment" veut dire que nous avons encore découvert de nouveaux plats et que certains furent difficiles à apprécier. Plus a cause de leur aspect extérieur que leur goût (bien que). Ainsi, pendant 2h, une multitude de petits plats se sont succédés. Au départ, on pense toujours que ca ne suffira jamais, mais en fin de compte, on mange bien plus que nécessaire.



La grosse découverte (et frayeur dans le cas de Cordula) fut sûrement le calamar dans son encre (si j'ai bien compris). Comme on le voit bien sur la photo, cela n'avait pas trop de forme, était rouge/noir, et avait le goût de l'eau de mer plus quelque chose d'inexplicable.


Très courageux, Lukas et moi avons testé. Je crois même me rappeler que Lukas en a repris. Cordula a eu du mal à ne pas tourner de l'œil juste en nous observant manger. Ai-san, par contre, etait aux anges! Ah, les goûts et les couleurs (les 2 termes s'appliquent très bien dans ce cas)!




Quoiqu'il en soit, la soirée commençait très fort et l'ambiance était décontractée comme il le faut. Autant Ai-san qu'Ayumi-san parlent bien anglais et bien que Ai ne soit jamais parti vraiment à l'étranger (plus de 2 semaines - Ayumi a fait une année aux US), toutes les deux ont une ouverture d'esprit très occidentale, parvenant même à comprendre mon ironie (ca, c'est vraiment LE critère de référence). Comme Fummy (que nous avions aussi rencontré il y a 2 semaines). C'est intéressant de remarquer ces facultés même s'il est impossible d'en trouver l'origine.


A suivre...

Publié dans Sorties

Commenter cet article

PapaMarc 12/09/2006 11:21

Sympa le calamar dans son encre ! On en mangerait aussi !