BKK Le Ramakien

Publié le par Jean-Phi

Le Ramakien est le livre sacré du bouddhisme thaïlandais. Comme pour les religions du Livre, sa récitation ou sa représentation dansée, mimée ou dessinée a valeur sacrée. Ainsi, nous avons pu contempler une superbe fresque qui s'étend tout autour du Wat Phra Kaew sur près de 200 mètres de long.
Le Ramakien dérive du Ramayana indien qui raconte l'histoire de Rama, un prince voyageur ("yana" veut dire "avancée" d'où on peut traduire Ramayana comme "l'odyssée de Rama").

Ainsi, Rama, héritier du trône de Ayodhya, est exilé pour 14 ans par son père car ce dernier doit tenir une promesse faite à l'une de ses femmes (qui n'est, évidemment, pas la mère de Rama).

Sita et Lakshmana, la femme et le jeune frère de Rama, décident de le suivre dans cet exil. Là, le démon Ravana (avec ses 10 têtes et 20 bras) enlève Sita et l'emmène dans son royaume dans l'île de Lanka (sûrement Sri-Lanka, mais ce n'est pas sûr).


Rama monte une armée et, aidé par Hanuman, le roi des Singes (qui possède le don de grossir et de diminuer sa taille) comme général, part à la conquête du royaume de Ravana. Pour traverser l'Océan, Hanuman se grossit des milliers de fois et, se penchant sur la mer, permet à l'armée de Rama de l'utiliser comme un pont (pas con !).

Apres une longue bataille, un duel est décidé entre les 2 rois. Evidemment, Rama, après avoir tenté de couper toutes les têtes de Ravana, se décide à viser le nombril... Ça vaut bien le talon d'Achille...

Victorieux, à nouveau réuni avec sa femme bien aimée, tout le monde rentre en Ayodhya.
Une suite, qui semblerait plus tardive, continue en racontant l'exil de Sita que la rumeur accuse d'avoir cédé à Ravana. Celle-ci retourne sur les lieux du premier exil (un lieu idylique d'ailleurs, pour un exil, on peut faire pire) où elle accouche de 2 jumeaux. Lorsque 20 ans plus tard, Rama, mort de remords, reviendra chercher sa femme, celle-ci ayant perdu l'amour qu'elle avait pour le seul homme qu'elle ait jamais aimé, préféra en appeler à la deesse de la terre pour prouver sa vertu et sa pureté aux hommes. La déesse l'accepta et prit Sita à sa droite et la fit immortelle dans son paradis. Les hommes et Rama en premier, ne purent que la pleurer et c'était bien fait pour eux.

Publié dans Voyage

Commenter cet article

PapaMarc 29/11/2006 19:07

...se penchant sur la mer, permet à l'armée de Rama de l'utiliser comme un pont (pas con !).
Mais il est en pleine forme le JPhi ! Vraiment les histoires de Rama ça lui profite et ça nous plait bien !
Et on rigole !

Jean-Phi 30/11/2006 03:58

Merci pour ce commentaire qui me fait très plaisir.Il va falloir que je fasse des efforts pour garder le niveau!