BKK les taxi-boats

Publié le par Jean-Phi

Bangkok est une immense ville placée dans une grande plaine où 3 fleuves reliés par une multitude de canaux, viennent se jeter dans la mer. Cette situation lui a valu le nom de "Venise Asiatique".

Ainsi, le moyen le plus rapide et le moins cher pour relier 2 points ayant la chance de n'être pas trop loin de l'eau, c'est de prendre un taxi-boat qui devrait plutôt être appelé "bus-boat".



En général, c'est un bateau long à fond plat pouvant accueillir une centaine de personnes pour un taxi-boat fluvial et une cinquantaine pour la navigation sur le canaux. D'ailleurs, les premiers sont utilisés à 50% par des touristes alors que dans les seconds, les étrangers se font très rares ce qui rend ce transport très couleur locale. Trop locale par moments car ces canaux montrent souvent l'envers du décor...



En effet, la Thaïlande, et Bangkok en premier lieu, est un pays stable - malgré son "coup d'état" qui était plutôt une mise aux arrêts d'un président corrompu, populiste et démagogue - et se présente avec une économie très prospère. Le "Sky-train", un train construit à une hauteur de 10 à 30 mètres de haut, en est la preuve la plus éclatante et concentre, le long de son tracé et de ses gares, toutes les richesses et les bâtiments modernes de la ville.



Les canaux, anciens moyens de transport ne pouvant être retracés au gré des projets architecturaux pharaoniques, sont utilisés par ces taxi-boats - moyen de transport de la Bangkok oubliée. Souvent, véritables égouts à ciel ouvert, ils nous montrent des anciennes maisons de bois prêtes à s'écrouler quand ce n'est pas le véritable bidonville fait d' abris de tôle ondulée.



Evidemment, cela ne concerne pas le grand fleuve, très prisé des touristes, où se concentrent les hôtels de haut standing possédant chacun leur propre embarcadère.

Logés dans un hôtel en ville, nous avions la chance d'être au pied d'une station de Sky-train et à 2 pas d'un ponton de taxi-boat que nous avons découvert par hasard. Le tour que nous avons fait, sur ce canal, en prenant le premier taxi-boat venu, nous a fascinés. C'était exactement ce qui nous manquait pour avoir l'impression de "connaître" cette ville.

Publié dans Voyage

Commenter cet article