Nouvel an Nippon

Publié le par Jean-Phi

Cette fois-ci, je m'abstiendrai du mauvais jeu de mot "ni mauvais"...
Alors, comment ça se passe, ici, le nouvel an, ou les fêtes en général?

Et bien, comme je l'avais survolé l'année dernière (voir ici), au Japon, bien évidemment, Noël ne représente pas grand chose. Au mieux, les Japonais se font une petite fête comme on ferait pour Halloween en France. Par contre, pour le nouvel an et le début d'année, c'est une autre paire de manches !

Avec la Golden Week (en mai), c'est la période avec le plus de jours fériés d'affilée. Avec 2 jours fériés officiels et jusqu'à 3 jours supplémentaires offerts par la plupart des entreprises, c'est "les" grandes vacances de l'année. Tous les Japonais presque sans exception, se rendent dans leur famille. Les couples mariés vont voir la famille que l'on voit le plus rarement, ceux qui vivent dans le péché se séparent...

Comment se passe effectivement un nouvel an ? Ben, j'imagine, un peu comme un Noël européen, sans cadeaux et avec une apothéose pour le premier lever de soleil. Un peu comme dans la pub du portable pour l'an 2000 (je ne sais plus si c'était en Allemagne ou en France...).
Sur ce point, je ne suis pas trop spécialiste mais, si cela vous intéresse, je suis sûr que Marionnette se décidera bientôt a nous conter le sien en détails. Déjà, elle nous parle des cartes de voeux ici.

Apres la fête familiale, vient la cérémonie "religieuse". A faire jusqu'au 15 janvier (les dieux japonais sont plutôt laxistes là-dessus), la visite annuelle au Sanctuaire est suivie de façon très assidue par les Japonais. C'est ce que nous sommes allés voir, lundi dernier (encore férié !) avec Kaori et Daisuke. Le petit parcours à faire entre les différents stands du Temple ont tous pour objectif de porter chance, de réconforter ou de soigner les éventuelles parties du corps en mauvaise état de marche.
Aucune liturgie voir même aucun contact avec un prêtre ou une quelconque référence à la religion. C'est pour cela que j'ai mis "religieuse" entre guillemets. A mon avis, ces comportements relèvent beaucoup plus d'une superstition débordante que d'un quelconque zèle shintoïste ou bouddhique.

Quoi qu'il en soit, nous avons passé une journée très agréable, sous un superbe soleil, un peu à l'écart de la ville (pas trop quand même...).
Nous en avons profité pour visiter une "vieille" maison (je dirais, vieille de 60, 80 ans) avec sa terrasse en bois donnant sur un magnifique jardin japonais.
 Les protections des arbres contre la neige...

Publié dans Maison

Commenter cet article

PapaMarc 17/01/2007 10:12

Merci pour ce dernier  "Nouvel an au Japon". Les photos sont toujours bien belles même si le commentaire est un peu bavard à mon goût.