Kawasaki

Publié le par Jean-Phi

De retour de Yokohama, le train passe forcément par Kawasaki. C'était l'occasion pour nous de voir à quoi ressemble cette ville. Surprise : il n'y a aucune moto dans les rues ! Incroyable, non ? Autant vivre ailleurs, alors !

En fait, si je tenais à m'arrêter là, c'était parce que je savais, par un collègue, qu'on pouvait y trouver une salle de jeux qui possédait le modèle que Cordula voulait essayer depuis plus d'un an maintenant. Celui qui a vu Wazabi avec Jean Reno comprendra tout de suite. Ce film, qui dans son ensemble ne casse pas des briques, a le grand intérêt de montrer le Japon de façon pas trop caricaturale et surtout, pour ce qui nous concerne, de montrer Jean Reno dansant face a l'écran d'un jeu vidéo qui a fait fureur ici il y a quelques années et qui a beaucoup plu à Cordula. Or les Japonais préfèrent ce qui est nouveau et ce jeu est tombé, depuis, dans les oubliettes. Jusqu'a présent, nos recherches s’étaient donc soldées par un échec.

Il faut dire que cette salle de jeux nous a fascinés. Sans être des habitués de ces lieux, il est difficile de ne pas connaître cet univers que l’on retrouve dans les différents centres de Tokyo (Shinjuku, Shibuya, Akihabara...) comme dans chaque station de banlieue (même a Urayasu). Les salles sont plutôt glauques sans véritable déco, seulement un maximum de consoles cote a cote et surtout insupportablement bruyantes, car chaque console hurle sa musique, ses effets sonores ou ses commentaires comme si elle voulait surpasser le jeu voisin...

A Kawasaki, la salle de jeux s'étale sur 4 ou 5 étages et est tellement bien décorée, genre cinéma angoisse voir fantastique, que nous avons énormément hésité devant la porte. Bien que nous étions tous les 3 bien fatigués de notre journee, cette salle nous a redonné du tonus. Assez, en tout cas, pour essayer le jeu pendant une bonne demi-heure.
D'abords, Cordula et moi, puis même Lukas s'y est mis. Evidement nous étions des débutants. La comparaison avec le Japonais, à coté de nous sur la video, nous fait apparaître comme des petits vieux en retraite en Floride...

PS: les 2 videos (Cordula & moi / Cordula & Lukas) "pesent" 20 megas mais elles valent la peine d'attendre !

Cordula devant le jeu video de foot qu'elle a traduit l'annee derniere...

Publié dans Voyage

Commenter cet article

PapaMarc 11/08/2006 10:18

Désolé ! Même avec beaucoup de patience, sur un ordi ou sur l'autre, je n'arrive pas à voir les fameuses vidéos (Cordula & moi / Cordula & Lukas))!